A la veille de la mobilisation, les appels à manifester se multiplient

La manifestation pour protester contre les ordonnances réformant le Code du travail partira demain, 12 septembre, à 10h30 de la place Sainte-Ursule à Bayonne. D’anciens et d’actuels membres du PS ainsi que le secteur associatif appellent à rejoindre le cortège. 

Mediabask|2017/09/11 16:10|0 iruzkin
Guz_manif_travail_bayonne_bobedme101
La grande inconnue reste l'ampleur de la mobilisation demain. De plus en plus d'organisations se joignent à l'appel à manifester.

On la pensait plus courte que contre la loi El Khomri au printemps 2016 et la voilà qui s’allonge. Qui ? La liste des opposants à la loi Travail du Gouvernement Edouard Philippe. En cette veille de manifestation, de nouveaux noms viennent s’ajouter à ceux déjà connus. Le Front Social Pays Basque qui s’est créé il y a quelques semaines, réunissait déjà les irréductibles : NPA, Aitzina, EH Bai, EELV, PCF, France Insoumise, LAB, des branches de la CGT, Solidaires et Indar Beltza.

Un appel signé par des membres démissionnaires du PS (Marie-Christine Aragon ou Mathieu Bergé), par des membres encore actuels du PS (Sylviane Alaux ou Sandrine Derville) et par d’autres personnalités politiques locales de gauche, enjoint toutes "les futures victimes du Gouvernement Macron/Philippe" à se déplacer. Se revendiquant : "militants et citoyens de gauche et écologistes, inquiets par l’absence d’unité des forces de gauche", l’objectif inscrit dans l’appel est de faire émerger un rassemblement des forces de gauches et écologistes afin de proposer une alternative politique.

Secteur associatif

Autre participant fraîchement déclaré à la mobilisation, l'association altermondialiste Bizi ! a lancé un appel sur ses réseaux à rejoindre les manifestants pour "dénoncer la casse du Code du travail orchestrée par le Gouvernement Macron".

Le secteur associatif, durement touché par la suppression de nombre de contrats aidés, lance également un appel à rejoindre les rangs des manifestants. A Bayonne, c’est l’association Libreplume, oeuvrant pour la promotion de la littérature jeunesse, qui s’est faite le porte-voix de cette colère. Elle appelle à battre le fer tant qu’il est chaud : "regroupons-nous lors de la manifestation du 12 septembre contre la loi Travail, place Sainte Ursule à 10h30. Amenons des sifflets, des casseroles, des instruments, des slogans, faisons du bruit !!!!!" est-il écrit dans l’appel à manifester.