Gardons nos frontons organise une réunion publique

Le 21 septembre prochain, le collectif donne rendez-vous au trinquet Saint-Martin, à Biarritz.

Virginie BHAT|2017/08/31 11:03|0 iruzkin
1200px-trinquet_arcangues01
La plupart des trinquets, ici celui d'Arcangues, sont accolés à un restaurant, car sans cela ils ne seraient pas rentables. DR

Le collectif Gardons nos frontons organisera une réunion publique le jeudi 21 septembre, à 18 heures, au trinquet Saint-Martin à Biarritz. Au cœur de ce rendez-vous : la vente du trinquet du Golf à un promoteur et sa transformation en appartements. "On ne voudrait pas qu’il y ait un précédent à Biarritz" explique Beñat Etcheverry.

Le collectif a interpellé les élus sur la question du maintien des frontons au Pays Basque et celui du Golf en particulier et les a invités à la réunion. À savoir Vincent bru, le député de la sixième circonscription, la municipalité de Biarritz et son maire, Michel Veunac, Jean-René Etchegaray, président de l’agglo Pays Basque... ainsi que la famille Inchaurraga, propriétaire du trinquet.

"Nous avons aussi invité monsieur Borotra, ancien maire. En 2006, il y avait eu un même cas de figure à Biarritz." À cette époque, le trinquet Saint-Martin justement, allait être vendu à un promoteur et la municipalité avait négocié avec ce dernier pour que la kantxa soit maintenue.

La pétition que le collectif a mise en ligne a rassemblé à cette heure plus de 2 890 signatures. Le collectif a par ailleurs édité des flyers ; une première distribution se fera demain soir, vendredi, devant Aguilera où le BO doit rencontrer Béziers.

ERLAZIONATUTAKO ALBISTEAK