Un système de taxe pour les poids lourds à Irun

En 2018, les transporteurs routiers devront s'acquitter d'une taxe s'ils veulent emprunter l'autoroute à Irun. Le gouvernement basque vient de terminer la construction d'un portique sur l'AP-8 permettant cette taxation.

Mediabask|2017/08/30 10:00|0 iruzkin
Camiones
Les transporteurs routiers seront taxés à Irun à partir de 2018. (Juan Carlos RUIZ/ARGAZKI PRESS)

En 2018, la diputación de Gipuzkoa pourra taxer les poids lourds de plus de 3,5 tonnes qui emprunteront l'autoroute à Irun. Ce sera le rôle du portique installé à la frontière sur l'AP-8. Ce portique est doté de 12 caméras et de capteurs électroniques, révèle Sud Ouest.

Le gouvernement basque explique que l'installation de ce portique s'inscrit dans le cadre d'une directive européenne de 2011, celle de l'Eurovignette. Selon cette directive, les Etats membres de l'UE peuvent appliquer aux poids lourds "une redevance pour coûts externes" en complément des péages existants.

C'est du moins ce que pense le gouvernement basque. La communauté autonome d'Euskadi est la seule à ce jour dans l'État espagnol à avoir appliqué cette directive européenne. Il faut dire qu'elle n'est pas très populaire chez les transporteurs routiers. Dans l'hexagone, tout le monde se souvient de l'écotaxe en 2014 et des portiques brulés par les bonnets rouges en Bretagne. Ils avaient forcé le gouvernement français à abandonner ce système de taxation alors que ce dernier avait déboursé des millions dans leur construction.

Quoi qu'il en soit, le gouvernement basque raisonne en terme de chiffres. Même s'il prend le risque d'un conflit avec les routiers, la mesure devrait être rentable. Lors des journées classées rouge par Bison futé, pas moins de 12 000 camions passeront sous le portique. À long terme, les recettes devraient avoisiner les 10 millions d'euros.