Le coup de pouce de la Région aux festivals du Pays Basque

Cet été, la Nouvelle-Aquitaine soutient financièrement neuf festivals au Pays Basque. Et une dotation supplémentaire a été accordée au collectif Moï Moï qui organise Baleapop.

Caroline MALCZUK|2017/07/25 12:00|0 iruzkin
Photo-confpresse-festter-170717
La Région soutient 300 festivals cet été en Nouvelle Aquitaine. ©Région Nouvelle-Aquitaine

Neuf manifestations culturelles estivales du Pays Basque ont bénéficié du soutien de la Région. Dont Errobiko festibala à Itxassou, le festival EHZ à Mendionde, qui a dû être annulé, le festival Ravel à Saint-Jean-de-Luz, Le Temps d’Aimer la Danse à Biarritz, l’Anglet Jazz Festival, Dantza Hirian à Hendaye, Biarritz Amérique Latine… et le festival Baleapop à Saint-Jean-de-Luz.

Concernant ce dernier, ses organisateurs, le collectif Moï Moï, bénéficient d’une dotation supplémentaire cette année. En plus des 5 000 € pour l’organisation du festival, 3 000 € leur ont été attribués pour le développement de leur label Moï Moï records. La Région essaye d’apporter son aide aux entreprises de production et d’édition phonographiques indépendantes. "C’est un collectif plutôt atypique" veut rappeler la conseillère régionale Émilie Dutoya. "On a voulu valoriser le travail qu’ils font au niveau culturel et local." Sur l’euskara et le développement durable notamment.

Depuis 2015 et la création de la Nouvelle-Aquitaine, le soutien apporté par la Région aux manifestations culturelles du territoire est constant. Cela représente 300 festivals en Nouvelle-Aquitaine cet été. Seize sont concernés dans les Pyrénées-Atlantiques. Malgré la baisse des dotations de l'Etat, les budgets culture de 2016 et 2017 ont été sanctuarisés par la Région. Emilie Dutoya veut alors souligner la "politique volontariste" du président Alain Rousset.

Une politique volontariste

Pour autant, "hors de question de faire du saupoudrage". C'est-à-dire d'aider tout le monde. Si le règlement d’intervention des aides aux festivals de Nouvelle-Aquitaine est en cours d’élaboration, les manifestations doivent déjà répondre à un certain nombre de critères. Parmi eux, le nombre d’entrées payantes, le soutien d’autres collectivités… Et l’aide régionale ne peut pas dépasser 20% du budget. "Nous veillons à ce que des techniciens de nos services se rendent sur site pour évaluer la qualité des manifestations culturelles et leurs évolutions", ajoute Emilie Dutoya.

Parfois, cette aide de la collectivité ne suffit pas à sortir une association d’un mauvais pas. Euskal Herria Zuzenean a été contrainte d'annuler sa 22ème édition. La faute aux conditions météorologiques. La Région lui avait de nouveau octroyé 20 000€. Et maintenant ? "On est attentifs à la situation. On est prêts à les rencontrer et à les aider pour repenser à un projet, pour voir comment on peut les accompagner", répond la conseillère régionale.

Autre aide de la Région, adressée aux festivaliers, le billet Fest’Ter. Du 1er juin au 30 septembre, ce dispositif permet de bénéficier de 50% de réduction sur un trajet TER au départ de toutes les gares régionales afin de se rendre à un des 20 évènements labellisés. Avec une durée de validité des billets à J-1 et J+1 de la manifestation. Au Pays Basque, cela vaut pour le festival Biarritz Amérique Latine.