Canetons de La Bidouze : sains, sauvés et adoptés

Les analyses effectuées le 20 juillet par les services vétérinaires montrent que les canetons de Bidache destinés à l'éradication par la préfecture sont sains. Certains viennent d'être adoptés.

Xan Idiart|2017/07/21 18:55|0 iruzkin
Gar_cannetons_chargement_depart_bidaxune_imiquelestorena12
Les canards de Bidache sont sains et adoptés. © Isabelle MIQUELESTORENA

Ils en étaient sûrs. Désormais ils en ont la preuve officielle. Les canetons du Couvoir de la Bidouze nés le 13 juin, préalablement destinés à l'éradication par la préfecture sont sains. Ils ne portent pas de traces de la grippe aviaire. C'est du moins ce que démontrent les analyses effectuées par des services vétérinaires le 20 juillet dernier.

L'adoption des canards proposée par le syndicat ELB a donc bien eu lieu, pour une partie d'entre eux du moins, le 21 juillet à Domezain. Parmi les personnes qui ont adopté, on trouve des professionnels comme des particuliers. Particulier, Jean-Michel pochelou en est un. "Je n'avais pas besoin de ces canards, mais quand j'ai su qu'ils seraient abattus arbitrairement, j'ai tout de suite candidaté".

Panpie Sainte-Marie, porte-parole du syndicat ELB explique que toute une filière a été préservée et sauvée. "Nous voulons remercier les personnes qui ont oeuvré en ce sens". Cependant, il estime que le combat n'est pas terminé. "Le Couvoir de la Bidouze sera une tribune contre l'industrialisation de l'agriculture". Rappelons qu'ELB avait déposé un recours en justice contre la décision de la préfecture d'abattre les canards. Ce recours ne sera pas étudié avant l'automne.

L'ironie était de mise lors des adoptions à Domezain. Les opposants à l'abattage ont notamment déclaré que "les canetons étaient aptes à l'adoption, sans contre-indications à la pratique de la natation et du parcours en plein air". De plus, ELB demande à chacun de signaler tout fait anormal dans leur développement : la pousse désordonnée des canines et prémolaires ou une attitude agressive envers les renards et les ours. Non, décidément, ELB n'a pas digéré l'ordre d'abattage de la préfecture.