Bayonne adopte l'eusko

Le 19 juillet, le conseil municipal de Bayonne a voté à l'unanimité la signature d'une convention avec Euskal Moneta. Dans un premier temps, la monnaie locale sera utilisable dans trois infrastructures communales.

Xan Idiart|2017/07/20 15:04|0 iruzkin
Eusko
Le conseil municipal de Bayonne a adopté l'eusko. (Gaizka IROZ)

Des socialistes aux républicains, en passant par les abertzale, c'est à l'unanimité que le conseil municipal de Bayonne a voté la signature d'une convention avec l'association Euskal Moneta, ce mercredi 19 juillet au soir. Désormais, la monnaie locale basque pourra être utilisée dans trois structures qui appartiennent à la Ville : les deux piscines ainsi que la médiathèque. Les billets comme la carte électronique seront acceptés.

"L'ensemble des membres d'Euskal Moneta se réjouit de cette décision" explique Dante Edme, co-président de l'association. Les piscines et la médiathèque ne sont qu'une première étape. Si tout ce passe bien, l'eusko sera bientôt présente dans d'autres régis. "Peut-être des marchés ou des cantines scolaires” avance D. Edme. "Mais tout cela reste encore à voir."

Lors de la délibération du conseil municipal, l'ancienne députée socialiste Colette Capdevielle a rappelé que l'eusko était cité en exemple dans les rapports parlementaires. Pour Dante Edme, la monnaie locale donne une bonne image du Pays Basque. “Ces rapports parlementaires nous poussent encore plus à continuer dans cette voie."

D'autres villes

Depuis la création de l'eusko en janvier 2013, Bayonne est la quatrième ville à adopter la monnaie locale. Avant elle, il y a eu respectivement Hendaye, Ustaritz et Mendionde. Même s'il y a parfois quelques soucis et des retards dans la mise en place, notamment à Hendaye et à Mendionde, l'association Euskal moneta espère s'implanter dans d'autres villes à l'avenir.

Dante Edme rappelle la nécéssité, selon lui, de l'eusko au Pays Basque. "La monnaie locale basque pousse à consommer au plus près et lutte contre la spéculation foncière." De plus, l'eusko veut aussi promouvoir l'utilisation de la langue basque lors des achats. L'avenir dira si celle qui est devenue la première monnaie locale de l'Hexagone continuera dans son ascension.