Mixel Thicoipe a rendu son dernier souffle

L'auteur interprète amikuztar est mort hier. Il a fait partie de la scène basque depuis les années 70 à nos jours.

Goizeder TABERNA|2017/07/19 12:13|0 iruzkin
Thikoipe_domintxine_01
Mixel Thicoipe habitait Domezain. © Gaizka IROZ

Musicien et écrivain d’Amikuze, Mixel Thicoipe a rendu son dernier souffle hier, le mardi 18 juillet, à 69 ans. Il est décédé ce jeudi 18 juillet suite à une maladie chronique qui lui provoquait une gêne pour respirer. Il s’est produit pour la dernière fois ce printemps avec le groupe Pil-Pil, à Mauléon. Les visites se feront aux pompes funèbres Guichandut à partir de cet après-midi, à 15 heures, et il sera incinéré vendredi à 17 heures.


Auteur de chansons, il les a interprétées, de kantaldi en kantaldi, avec différents groupes. Dans les années 1970 Xorrotxak, puis Kilika, il participe ensuite à la création du groupe Pil-Pil. Que ce soit sur la politique ou la société basque, ses textes portent un regard critique. "Il a toujours eu envie d’écrire" se rappelle son compagnon de scène Jojo Bordagarai.

Il s’est également essayé dans la littérature. Dans les années 2000, il a publié trois livres avec la maison d’édition Maiatz. Le premier "Hotz bero", un recueil de nouvelles qui se déroulent en Amikuze. Il a ensuite écrit l’adaptation en euskara de l’oeuvre médiévale "Roman de Renart", "Gorrail Azeria", puis "Jin bezala".

"Il écrivait avec une certaine naïveté, une douceur. Cette même douceur qui le caractérisait", se souvient l’écrivain amikuztar Mattin Irigoien. Dans ces textes, les personnages vivaient librement. Une valeur à laquelle il était attaché et qu’il a défendu en tant que syndicaliste alors qu’il travaillait à la coopérative Lur Berri.