Marbella : le maire demande de la sérénité en attendant le 25 juillet

A Biarritz, le maire Michel Veunac veut dépassionner le projet d'agrandissement de la digue de la plage Marbella. Insistant sur la nécessité des futurs travaux, les détails de ce programme seront rendus publics le 25 juillet prochain.

Xan Idiart|2017/07/17 23:15|0 iruzkin
Img_8805
Le projet d'agrandissement de la digue de Marbella sera dévoilé le 25 juillet.

"Nous ne voulons pas de polémique à propos de la plage Marbella". C'est avec ces mots que le maire de Biarritz Michel Veunac s'est exprimé le 17 juillet. Elle est pourtant polémique depuis qu'une photo montrant l'agrandissement de la digue de Marbella circule sur Internet. Beaucoup d'usagers sont montés au créneau et accusent la mairie de ne pas vouloir communiquer sur ce projet.

Ce lundi matin donc, c'est avec une sérénité apparente que Michel Veunac s'est présenté à la mairie. "Cette photo est une idée, mais cette idée n'est pas le projet", assure-t-il. Il dit souhaiter un traitement raisonnable des travaux de réaménagement de la digue de Marbella, et affirme "comprendre l'inquiétude des amoureux de la plage", lui-même se présentant comme tel.

Entouré de plusieurs membres du conseil municipal, dont Guy Lafitte maire adjoint, Nathalie Motsch adjointe à l'urbanisme et le conseiller municipal délégué au surf Laurent Ortiz, le maire assure ne pas vouloir ensevelir la plage de Marbella sous du béton. Il veut rassurer : "Notre devoir est de protéger le site face aux éléments, sachant qu'il fait partie du domaine public".

De même, Guy Lafite déclare que le but du projet est de préserver le trait de côte en améliorant la protection des usagers et riverains. De son côté, Nathalie Motsch rappelle que selon les dernières études, "si rien n'est fait, toute la plage de Marbella aura disparu à cause de la montée des eaux et les phénomènes d'érosion auront raison des habitations proches de la falaise".

Projet inconnu

Des travaux de réaménagement auront donc bien lieu. Cependant, Michel Veunac n'a rien voulu rendre plublic pour le moment. Le projet d'agrandissement de la digue dans ses détails sera dévoilé le 25 juillet prochain. S'en suivra une enquête publique en septembre 2017.

Une bévue a quand même été commise par l'adjoint aux travaux Patrick Destizon, qui a lâché un détail apparemment gênant pour ses collègues : la digue provisoire sera remplacée par une digue définitive. Le détail a son importance, le résultat, bon ou mauvais selon les points de vue, étant par conséquent définitif. Le maire certifie que le projet sera soumis à discussion avec les usagers de la plage, et pourra donc être modifié si un accord est trouvé entre les deux parties.

A ce sujet, le président de Surfrider Foundation sera reçu par Michel Veunac à la mairie de Biarritz. Le 12 juillet dernier, l'ONG demandait plus de transparence sur le projet, et s'inquiétait des conséquences des travaux pour les surfeurs. Elle rappelle que des aménagements antérieurs avaient déjà fait disparaître la vague de "la mousse" au nord de la plage de Marbella. Laurent Ortiz reconnaît, quant à lui, qu'il est impossible de connaître les effets des travaux, les mouvements de sable étant capricieux par nature.

Problèmes de communication

A son tour Michel Veunac a souhaité dénoncer ses détracteurs l'accusant de mutisme sur le projet. Car mis à part la maladresse de Patrick Destizon, si le projet n'a toujours pas été précisé, le maire soutient que les futurs travaux de réaménagement de la digue ont été rendus publics dès la tenue du conseil municipal du 24 mars 2016, notamment dans Biarritz Magazine.

De même, le compte-rendu du conseil municipal du 15 février 2017 faisait part du lancement de la concertation sur les travaux d'aggrandissement de la digue. En attendant le 25 juillet, pas sûr que cela suffise à calmer les 4 000 signataires de la pétition demandant l'arrêt du projet.

ERLAZIONATUTAKO ALBISTEAK