Marche arrière de l'inspection d'académie

Seize communes et rassemblements de communes du Pays Basque, dont la demande de dérogation avait été rejetée, ont finalement obtenu du directeur d'académie un retour au rythme scolaire de quatre jours par semaine pour septembre 2017.

Eloïse BARTOLI|2017/07/12 18:30|0 iruzkin
Ordiarp__pyr-atl__fr__un_des_gu_s_et_le_pont_routier_sur_l_arangorena
Ordiarp fait partie des communes qui ne pourront pas appliquer la semaine de quatre jours à la rentrée.

La majorité des communes du Pays Basque dont la demande de dérogation a dans un premier temps été refusée, pourront finalement retourner à la semaine scolaire de quatre jours dans les écoles primaires, dès la rentrée 2017.

Il s'agit notamment de Beyrie-sur-Joyeuse, Bidarray, Briscous, Garindein, Hélette, Itxassou, Mouguerre, Villefranque, ainsi que du SIRP Agil, du Sivu Amoba, Armendarits-Méharin, Banca-Urepel, Esterençuby-Saint-Michel, Iholdy-Lantabat, Ikas Bidea ainsi que celui d'Osserain-Rivareyte.

L'intervention de l'Association des maires et des présidents de communautés des Pyrénées-Atlantiques auprès du Dasen n'aura cependant pas été fructueuse pour deux regroupements pédagogiques intercommunaux. En effet,  Elgarrekin Ikas, réunissant les communes d'Arberats, de Sillègue, d'Arbouet, de Sussaute et d'Arque ainsi que le syndicat intercommunal Ordiarp-Musculdy se sont vus refuser la demande de dérogation pour septembre 2017.

ERLAZIONATUTAKO ALBISTEAK