Jean Lassalle cherche à s'allier avec les députés corses

Le parlementaire qui vient d'être reconduit pour son quatrième mandat de député a acté un accord avec les députés autonomistes corses en vue de constituer un groupe à l'Assemblée nationale.

Chloé Rébillard|2017/06/23 16:35|0 iruzkin
Cdt_lassalle_04
Jean Lassalle pourrait rejoindre un groupe régionaliste à l'Assemblée nationale

Pour former un groupe parlementaire, il faut réunir quinze députés et tout le monde tire par la manche les non-inscrits encore disponibles. Cela donne parfois lieu à des alliances étonnantes, à l'image de celle-ci : Jean Lassalle, récemment réélu député de la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques pourrait s'allier avec les trois députés de l'alliance Pè a Corsica (autonomistes et indépendantistes) pour former un groupe "de défense des territoires". Les députés sont tombés d'accord pour s'allier mais le destin de ce groupe parlementaire est pour le moment suspendu à la possibilité de réunir les quinze députés nécessaires.

Selon Jean Lassalle, il y a à l'heure actuelle une dizaine de députés qui auraient donné leur accord pour faire partie du groupe, venant de différents territoires à identité spécifique : les trois corses évidemment mais aussi des élus venus de Polynésie, Bretagne, Alsace ou encore La Réunion. Le député béarnais et les trois corses sont désormais à pied d'oeuvre pour trouver les quelques élus manquants. Toujours selon J. Lassalle, la constitution du groupe s'est vue concurrencée par les velléités de Manuel Valls à faire de même : certains députés un temps intéressés par son groupe se seraient finalement tournés vers l'ancien Premier ministre.

L'alliance peut sembler étonnante car les positions de J. Lassalle sur les questions identitaires n'ont pas toujours été très claires. Mais le député l'assure : "Chacun garde sa liberté de vote au sein du groupe." Le dénominateur commun ne serait pas politique mais technique et les députés qui siègeraient dans ce groupe seraient unis autour de leur volonté de "défendre les territoires, la culture et la langue".