Rugby : les Xuriak mouillent le maillot

INSOLITE - Le Stade Hendayais va troquer le fédérale 2 pour la 1 où il retrouvera la saison prochaine le SJLO. Un même équipementier dont le nom est désormais sous les projecteurs politiques, deux derbys en perspective et des buvettes à fond les manettes.

Virginie BHAT|2017/05/27 10:05|0 iruzkin
Luz-langon_16bis
Les Xuriak retrouveront le SJLO, ici en photo, l'année prochaine en fédérale 1. ©Daniel VELEZ

Même si le prochain match qui attend le Stade Hendayais n’est pas plié, sa montée en fédérale 1 l’est. Les résultats sportifs des Xuriak les ont propulsés hors de la fédérale 2 avant même que les quarts de finale ce dimanche ne les opposent à Céret.

Excellente nouvelle pour son voisin : le SJLO, le Saint-jean-de-Luz Olympique, qui est remonté en fédérale 1 cette saison. À la rentrée prochaine, les deux frères ennemis - loin d’être jumeaux - vont pouvoir tomber dans les bras - non raccourcis - de l’un et l’autre. Deux derbys au moins, et les gradins vont faire le plein, les bourriches, leur pelote et les buvettes se vider.

En dehors de ce jeu de yoyo sportif entre fédérale 1 et 2, les deux clubs font preuve d’autres similitudes : ils sont servis par le même équipementier - ils ne sont d’ailleurs pas les seuls au Pays Basque. Une marque dont le nom colle à celui d’un chef d’Etat fraîchement élu. Un président qui a bouleversé l’échiquier politique français.

Dans les deux villes voisines, le candidat d’En marche avait fait exploser quelques compteurs au second tour de l’élection présidentielle. Bien meilleur même qu’à l’échelle du territoire français (66,10%) : 76,25% à Hendaye et 77,9% dans la cité des corsaires. Pour autant, au premier tour du scrutin, la première avait porté Jean-Luc Mélenchon en tête, la seconde, François Fillon. Comme quoi, ont peut être porté par une même ferveur et jouer un jeu différent. À l'instar de leurs clubs, les deux villes savent afficher leurs différences.