Mariano Rajoy devant la justice

Le chef du gouvernement espagnol devra comparaître comme témoin dans le procès Gürtel, un vaste réseau de corruption impliquant le Partido Popular. 

MEDIABASK|2017/04/20 12:15|0 iruzkin
Rajoy-congreso
Mariano Rajoy lors de son investiture (J. DANAE/ARGAZKI PRESS)

C'est une première dans l'Etat espagnol. Mariano Rajoy, chef du gouvernement mais également président du très conservateur Partido Popular depuis 2004, devra comparaître comme témoin au procès du vaste réseau de corruption Gürtel, l'un des plus graves scandales à ce jour à avoir éclaboussé son parti.

"Il est cité comme témoin. La date n'a pas encore été fixée", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'Audience nationale, tribunal spécialisé dans les affaires politico-financières et le terrorisme. Le gouvernement de son côté a indiqué dans un communiqué qu'"il ne commentait jamais les décisions judiciaires mais les respectait toujours".

L'enquête Gürtel a débuté en 2007. 37 personne dont plus de douze anciens élus et ex-responsables du PP ont été mises en examen, soupçonnées d’avoir participé à un réseau sophistiqué de détournement de fonds publics entre 1999 et 2005. Plus de trois cents témoins ont d'ores et déjà été cités devant les juges.

Une condamnation unanime des partis politiques

Toutes les formations politiques ont demandé à Mariano Rajoy de comparaître devant les députés. Le PSOE a "exigé des explications" sur le financement illégal du PP. Podemos a parlé de "honte nationale". Quant aux centristes de  Ciudadanos, qui gouvernent avec le PP, ils ont annoncé qu’ils demanderaient la démission du chef du gouvernement "s’il venait à être mis en examen pour corruption".

Le PP a de son côté dénoncé une situation "d’abus de droit" et critiqué "l’intentionnalité politique" d’une décision judiciaire "qui n’apporte rien". Toute ressemblance avec le système de défense de la droite française est purement fortuite ...