Et si utiliser l'euskara relevait des droits de l'Homme ?

Cette année, les organisateurs de la Korrika ont choisi pour slogan "Batzuk". Bat (un) et zuk (toi), "batzuk" en un seul mot signifiant "plusieurs". Une formule qui fait involontairement écho au "multiculturalisme tempéré" du philosophe contemporain Alain Renaut, qui confère des droits culturels individuels. La force du concept, défend-il, est de s'inscrire dans le modèle républicain français et de prémunir du communautarisme. Evoquons cette idée à partir de l'exemple le plus "parlant", le droit à pratiquer la langue de son choix.    

Bénédicte SAINT-ANDRÉ|2017/04/20 08:05|0 iruzkin |
Capture_d_cran_2017-04-15_19
Alain Renaut © capture écran