Quelle politique culturelle à l'agglo Pays Basque ? Karpa'txo lance le débat

La fédération Taula, en collaboration avec la scène de Pays Baxe Nafarroa, organise son premier évènement culturel Karpa'txo à Ispoure les 14 et 15 avril prochains. Avec une table ronde sur "Artistes, opérateurs, politiques, citoyens : agir ensemble pour la culture". Histoire de lancer le débat sur la future politique culture de l'agglo Pays Basque.

Virginie BHAT|2017/04/11 11:55|0 iruzkin
Affiche_karpatxo_web
Avec son premier évènement Karpa'txo à Ispoure, la fédération Taula veut lancer le débat sur la prochaine politique culturelle du territoire. ©DR

La Fédération Taula qui regroupe dix-sept compagnies du spectacle vivant du Pays Basque (1) saisit le taureau par les cornes. Faute de visibilité sur la future politique culturelle de l’agglo Pays Basque, elle veut lancer le débat et organise une table-ronde sur le thème : "Artistes, opérateurs, citoyens : agir ensemble pour la culture".

"Nous voulons ouvrir dès à présent le débat car il faut deux ans de chantier pour construire une politique culturelle à l’échelle d’un territoire", explique-t-on à la fédération. Or nous sommes dans le plus grand flou en la matière avec l’agglo Pays Basque. Nous voulons inviter chacun à y participer : acteurs culturels, institutions, élus et public."

Elle a profité du premier évènement Karpa'txo qu’elle crée, avec la scène de pays baxe nafarroa, les 14 et 15 avril prochains à Ispoure pour inscrire cette discussion. Discussion qui se déroulera le vendredi 14, de 15 à 17 heures à la salle Faustin Bentaberry d’Ispoure.

La table ronde sera en fait plus un espace ouvert de discussion. Pour apporter un regard extérieur et un témoignage de ce qui se fait ailleurs, Taula aura deux invités : Eric Chevance et Aurélie Armellini.

Le premier, professeur associé scientifique et technique (Past) de la filière d’études théâtrales de l’université Bordeaux-Montaigne, a d’autres cordes à son arc, président de Bruit du Frigo, collectif de création et structure d’éducation populaire. La seconde, doctorante au sein du laboratoire Litt&Arts, Cinesthea à l'université Grenoble Alpes, mène une réflexion sur le renouvellement des pratiques de la transmission du théâtre contemporain jeunesse.

Parmi les interrogations abordées lors de cette discussion : quelles pourraient être les formes de pensées et d'actions collectives sur notre territoire aujourd'hui ? ou quel est le poids d'une présence artistique forte dans un territoire qui se réinvente, dans la définition même d'une politique culturelle ? etc…

Le débat sera la rampe de lancement de Karpa'txo. Avec au programme, des spectacles et répétitions ouvertes, une exposition, des ateliers de pratiques artistiques, des temps d'échanges et de débats, ouverts à tous.

Outre être un interlocuteur et acteur culturel de poids sur et au-delà de son territoire, Taula s’est donné une autre mission : mutualiser ce qui peut l’être entre ses compagnies membres.

(1)Bi Arte, Compagnie des Syrtes, Elirale, Entre les gouttes, Hecho en casa, Jour de fête, Kiribil, La Fabrique affamée, Le Petit Théâtre de Pain, Les Mystérieuses coiffures, Les Petits papiers, Mecanica Théâtre, Nanoua, Rouge Eléa, Têtes de mules, Traversée, Vents et marées.