Le Gouvernement de Gasteiz opte pour le Whats App russe

Le gouvernement autonome basque a préféré laisser de côté Whats App au profit de Telegram Messenger, moins connu, mais plus sûr.

Kattin Chilibolost|2015/06/23 17:50|0 iruzkin
Telegram
Telegram Messenger a été fortement téléchargé au Pays Basque en 2014, lorsque Waths App a eu des problèmes techniques.

Le service d'attention du gouvernement autonome basque, Zuzenean, sera dispensé par l'application Telegram Messenger, pourtant encore peu connu au Pays Basque. C'est une application gratuite de messagerie instantanée qui permet la communication, ici entre citoyens et agents de service d'attention du gouvernement, en temps réel. Elle a été inventée par les frères russes Durov, également fondateurs du réseau social Vkontakte (équivalent de Facebook).

L'application offre un service très semblable à celui de l'américain Whats App, à qui il fait concurrence. Au Pays Basque, Whats App est devenu très populaire ces dernières années. Ce serait l'application de messagerie instantanée la plus utilisée mondialement.

Quels seraient donc les atouts de Telegram pour séduire le gouvernement ? Le fait qu'il soit un software libre, capable de chiffrer l'information. Cela signifie d'une part que le programme est modifiable au goût de l'utilisateur. Récemment, des informaticiens basques lui ont notamment ajouté l'option basque. D'autre part, les messages envoyés par Telegram sont chiffrés, rendant impossible ou très difficile la relecture de l'information. "Les messages sont comme masqués", explique Jabi Asurmendi, de l'entreprise informatique Bitarlan. "Rien n'est jamais à 100% sûr”, affirme-t-il dans une entrevue avec Erabili.eus.

Au moment de son rachat par Facebook, en février 2014, Whats App aurait eu de graves dysfonctionnements au Pays Basque, ce qui aurait incité ses habituels utilisateurs, bien que momentanément, à télécharger massivement Telegram Messenger.

Whats App sujet à des enquêtes

Une enquête menée en 2012 par les autorités du Canada et des Pays-Bas aurait conduit Whats App en justice pour manque au respect des normes de confidentialité.

Selon El Correo et Le Figaro, Thilo Weichert, commissaire allemand à la protection de la vie privée, aurait déconseillé Whats App au gouvernement d'Euskadi pour non respect de la législation européenne en matière de protection des données. Cette année, l’Electronic Frontier Foundation a également publié un rapport sur le respect de la vie privée chez certaines entreprises dont les produits sont très utilisés. Whats App y est mal noté.

Mais il semblerait qu'il ferait des efforts pour la protection de la confidentialité. Il se serait notamment associé à la société Open Whisper Systems pour l'utilisation de son logiciel de chiffrement TextSecure.