PopVox : l'appli qui écoute les citoyens

La société Setavoo, située dans la Technopole Izarbel, à Bidart, va lancer une nouvelle application d'ici fin 2015 : PopVox. Une appli faite pour les citoyens et les collectivités locales.

 

Charlotte DALMONT|2015/02/02 08:40|0 iruzkin
Popvox
L'application PopVox devrait sortir dans la 2e moitié de l'année.

Qui n'a jamais eu envie de proposer des idées pour sa commune, mais n'a trouvé aucune oreille attentive ? Pour pallier ce problème de communication entre citoyen et collectivité, la société Setavoo, située à Bidart, vient d'imaginer une toute nouvelle application : PopVox. "Le principe est que les citoyens fassent remonter les dysfonctionnements qu'ils constatent au sein de la commune, ou bien qu'ils proposent des idées pour améliorer les services de cette commune", explique Philippe Massé, gérant de la société.

Une application sous forme de réseau social

Projet de bibliobus, square à réaménager pour les enfants ou encore mise en place d'un nettoyage des berges, toutes les idées sont bonnes à prendre. Et elles pourront être répertoriées grâce à cette application, gratuite pour les citoyens, et sous forme d'abonnement payant pour les collectivités locales.

Philippe Massé précise : "Ce sera comme un réseau social ou un forum. Les citoyens pourront commenter, liker ou valider les idées proposées et ils auront également un retour de la part des élus". Des dispositifs similaires, comme "Allô la mairie ?" existent dans certaines villes, comme Anglet, mais ce genre de système ne prévoit pas de réponse pour les citoyens.

Un outil participatif

"L'objectif est de faire en sorte que l'élu soit plus à même de suivre la façon dont est perçue la gestion de la ville", souligne le gérant de Setavoo. L'application sera disponible sur smartphone et tablettes mais également par ordinateur via un site internet. Même si l'application sera proposée au niveau national, le gérant va essayer de toucher les collectivités du Pays Basque.

PopVox sera avant tout un outil participatif, comme l'explique Philippe Massé : "Si, par exemple, des habitants veulent organiser le nettoyage des berges de la rivière, on peut imaginer lancer un sondage pour savoir qui participerait et quand, pour s'organiser en fonction du taux de participation".

L'application devrait voir le jour durant le second semestre 2015. Des systèmes ludiques seront mis en place pour encourager les citoyens à participer.