Le Parlement de Navarre exige la libération des prisonniers malades

Une motion a été votée le jeudi 9 novembre, au Parlement de Navarre, pour demander une solution humanitaire en faveur des prisonniers basques gravement malades.

Mediabask|14/11/2017 11:30|0 comentarios
Int20171109015363
Bakartxo Ruiz (EH Bildu) lors du débat sur la motion sur les prisonniers malades.(Jagoba MANTEROLA/ARGAZKI PRESS)

Geroa Bai, EH Bildu, Podemos-Ahal Dugu, PSN et IE ont voté pour, l’UPN et le PP contre. Jeudi dernier, une motion a été adoptée en faveur des prisonniers basques gravement malades au Parlement de Navarre. Le pouvoir législatif a ainsi exprimé sont souhait qu'ils puissent être libérés ou que les mesures d'assouplissement puissent leur être appliquées, dans le respect de la législation en vigueur.

La Chambre appelle les autorités compétentes à "préparer un protocole clair afin que, conformément à l’article 91 du Code pénal et aux principes fondamentaux, l’administration pénitentiaire puisse demander, à la requête du prévenu, des formes d’emprisonnement atténuées pour des raisons humanitaires".

Le Parlement navarrais demande également une "amélioration substantielle de l’équipement des unités médicales dans les prisons de l’État, en particulier des unités de santé mentale, et que les programmes de désintoxication soient étendus aux détenus afin de répondre aux recommandations européennes".

Après le vote, Joseba Azkarraga, qui s’exprimait au nom de Sare, Etxerat et du Forum social, s’est félicité de l’adoption de cette motion. "C’est la première fois au Parlement de Navarre que la question des prisonniers malades obtient un résultat aussi intéressant." Et il a souligné le fait que les lignes de l’UPN aient un peu bougé.

Le parlementaire UPN Iriarte Iñaki a déclaré : "Nous ne croyons pas à la vengeance, mais au droit à la justice." Hier, son parti avait proposé un amendement au texte, pris en compte pour le document final, mais s’était finalement rétracté lors du vote.