Iñigo Urkullu : prêt à faciliter le désarmement

Le président de la Communauté autonome basque a encouragé les Gouvernements français et espagnol à permettre la restitution de l'arsenal d'ETA. 

MEDIABASK|18/03/2017 17:07|0 comentarios
Urkullu
Iñigo Urkullu pourrait s'entretenir à nouveau avec Mariano Rajoy sur le sujet. © Juanan RUIZ/ARGAZKI PRESS

A l’inverse de l’opération de Louhossoa, l’annonce de la date du désarmement a révélé une position claire de la part des représentants du Gouvernement de la Communauté autonome basque (Cab). D’après plusieurs médias espagnols, le Lehendakari Iñigo Urkullu (PNV) se serait entretenu avec le chef d’Etat espagnol Mariano Rajoy (PP) afin de l’informer sur la volonté d’ETA de mener à bien le désarmement par l’intermédiaire de la société civile et des élus. Le président de la Cab lui aurait alors demandé de faciliter le processus.

En réponse, Mariano Rajoy se serait engagé à transmettre l’information au Gouvernement de Paris. Celui de Gasteiz ne l’a ni confirmé ni démenti. Le député (PNV) Joseba Egibar a uniquement avancé qu’il y avait eu des contacts. "L’intention est celle-là, laisser faire et être à la hauteur des circonstances, que le désarmement se passe de façon sécurisée, rapide et dans un seul acte".

Vendredi, I. Urkullu a demandé aux Gouvernements français et espagnol "de la hauteur de vue et une communication éloignée de la surexposition médiatique" afin que le processus de désarmement aboutisse. Il a reconnu qu’il avait été informé sur l’éventualité de ce mode de désarmement, information qu’il a transmise aux personnes qu’il considérait pertinentes.

Dans le même sens, la présidente de la Communauté forale de Navarre Uxue Barkos a invité toutes les institutions concernées à oeuvrer pour obtenir le désarmement définitif d’ETA.

 

 

 

 

NOTICIAS RELACIONADAS