L'Atabal attend son label

Hasard ou pas, l'Atabal a été choisie pour la signature du contrat de filière musiques actuelles et variétés. La ministre de la Culture et de la Communication a pu visiter la salle de Biarritz qui aimerait être reconnue comme Scène de Musiques Actuelles (SMAC). C'est en cours.

Caroline MALCZUK|02/09/2017 00:02|0 commment
Med_visite_atabal_ministre_francoise-nyssen_miarritze_imiquelestorena02
François Maton, le directeur de l'Atabal, a pu faire visiter les lieux à la ministre de la Culture et de la Communication ce vendredi. ©Isabelle Miquelestorena

"Qu’elle soit reconnue comme une salle de musique actuelle." Michel Veunac, le maire de Biarritz, a profité d’avoir la parole le premier devant Françoise Nyssen pour exprimer son souhait de voir l’Atabal labellisée Scène de Musiques Actuelles (SMAC). Hasard, ou pas, la salle avait été choisie pour la signature du contrat de filière musiques actuelles et variétés. Pour l'édile, l’établissement créé en 2005 est une "très grande réussite". Par sa fréquentation et par sa programmation.

Que la ministre de la Culture et de la Communication, vienne visiter les lieux, avant la signature du contrat de filière, c’est déjà "une vraie reconnaissance" pour François Maton, son directeur. "C’est super valorisant pour notre travail." Mais qu’est ce que cette labellisation apporterait à un lieu qui marche déjà ? "Une reconnaissance institutionnel", dabord, indique François Maton. Et des fonds.

Les SMAC ayant pour mission la diffusion des musiques actuelles, l’accompagnement des pratiques, la formation, la création et l’action culturelle, l’Atabal a plus d’un atout dans son sac.

RELATED NEWS