Le brevet en poche après avoir composé en basque

Les élèves qui avaient rédigé en euskara, lors de l’épreuve d’SVT du brevet, ont été corrigés et leurs notes acceptées. Ils ont ainsi obtenu le diplome. Seaska se félicite de la nouvelle.

Mediabask|13/07/2017 09:36|0 commment
Img_1921-2
Les élèves ayant rédigé en euskara lors de l'épreuve d'SVT ont vu leurs notes être acceptées.

Hier, le 12 juillet, les résultats du diplôme national du brevet ont été publiés dans l'académie de Bordeaux. Les élèves de troisième qui, le jour du brevet des collèges, avaient passé l’épreuve d’SVT en basque ont vu leurs notes être acceptées par l’inspection académique. Leurs copies avaient été corrigées par des correcteurs en langue basque, sollicités par l'Education nationale.

La validation de des copies avait été laissée à l'appréciation du jury d'examen. Après plusieurs jours de doute, la fédération des ikastola annonce que "c’est avec une grande joie" qu’elle a appris cette décision. Seaska insiste également sur le courage des élèves des collèges Piarres Larzabal, Xalbador et de Manex Erdozaintzi Etxart, qui avaient bravé l’interdit de rédiger en basque. Pour Seaska, ces élèves de troisième "ont contribué à une étape importante en faveur de l’euskara". Et "grâce à leur engagement, les générations prochaines pourront ainsi passer le Brevet en euskara".

La fédération des ikastola réitère ainsi sa demande de nommer le Pays Basque Nord territoire d’expérimentation en matière de réappropriation linguistique. Le brevet, c'est "une première étape de cette expérimentation en mettant l’euskara au même niveau que le français. Nous invitons toutes les autorités à poursuivre ensemble dans cette voie". La prochaine étape ? "Continuons ensemble à travailler dès à présent pour que le Bac en euskara puisse également devenir réalité."