Les commerçants de Bayonne se lancent dans la campagne

Les commerçants et artisans de Bayonne ont décidé de resserrer les rangs et se lancer dans une campagne de communication collective. C’est une première pour le commerce de ville.

Virginie BHAT|17/05/2017 10:55|0 commment
Gar_magasins_bobedme102
Ce mois-ci, les commerçants jouent collectif. ©Bob EDME

Depuis quelques jours, une drôle de pub trône à l’arrière des bus de l’agglomération bayonnaise. Vêtue de rouge et vert, elle se veut un peu décalée, dynamique et festive. A contre-courant des clichés habituels où une femme ou un homme sont au centre du message. Là ce sont des personnages dessinés qui dynamisent l'image. A l'iniative de cette campagne : les commerçants et artisans de Bayonne.

Les plus de 900 magasins de la ville, plus habitués aux publicités individuelles, jouent cette fois-ci collectif. Du jamais vu sur le territoire. Leur campagne est destinée à renforcer l’attractivité de leur centre-ville et inciter les chalands à faire un petit tour par ici. C’est aussi une des préconisations du schéma directeur de la Ville de Bayonne dont l’objectif est de définir un plan marketing pour le commerce de la commune.

Les commerçants se sont ainsi appropriés les outils de communication propres aux centres commerciaux. Ces derniers en effet ne communiquent pas sur les différentes enseignes qu'ils accueillent mais leur nom propre. Le commerce bayonnais leur emboîte le pas qui attire l'attention du chaland, non sur une de ses 3 000 marques, mais son centre-ville. Le "coeur de Bayonne" affiché sur la pub deviend un centre commercial à ciel ouvert. Un axe de communication qui trouvera écho auprès de la CCI de Bayonne et de son président...

Des centres qui dans l’agglomération ont conquis du terrain. Au détriment des commerces du centre-ville ? "A l’ouverture d’Ametzondo, il y a eu un effet surprise en novembre. Mais la clientèle est revenue en décembre ; nous avons profité des animations de la ville, explique Gaëlle Debout, manager de centre-ville de l’Office de commerce et de l’artisanat de la ville. Pour le BAB2 il est trop tôt pour connaître son impact."

Cagnotte

Si le premier trimestre n’est pas très bon, c’est un peu compliqué à en démêler les raisons : en période pré-électorale il y a un attentisme sur les dépenses. Sans oublier l’impact des changements des us et coutumes en termes d’achats et la percée fulgurante des ventes par Internet.

C’est l’office de commerce et de l’artisanat qui est aux manettes de la mise en oeuvre de la campagne. La campagne de ce joli mois de mai a un coût : 15 000 euros. Pour la financer, "Nous lançons une souscription participative. A l’attention des commerçants, des habitants et des entreprises locales. Le commerce est une force économique et pour les entreprises des lieux de destination pour leurs salariés. "

Si la cagnotte se remplit, une seconde vague pourrait se décliner en septembre prochain. En attendant, la communication du commerce et artisanat bayonnais a aussi investi le centre BAB2 en affichage digital. Ce n’est qu’un juste retour de pub.